Le scénario de transition énergétique de négaWatt

Publié le par mablysansnucleaire

negawatt

 

Compte rendu du scénario « négaWatt »

 

présenté le 10 novembre à Roanne par Y. Marignac

 

Neuf associations ou organisations (1) invitaient, jeudi 10 novembre, à une présentation du scénario «négaWatt» de transition énergétique (sortie du nucléaire et des énergies fossiles). Ce scénario avait reçu, le 29 septembre, un accueil très favorable de la presse parisienne et d’un public de 600 personnes, lors de sa 1ère présentation à Paris.

 

A Roanne, c’est à une centaine qu’Yves MARIGNAC (2) a proposé ce scénario 2011 qui part de l’épuisement des énergies fossiles, de l’urgence climatique et des risques liés au nucléaire, pour fixer la sortie totale du nucléaire et une division par deux des émissions de CO2 en une vingtaine d’années, puis parvenir à presque 100 % d'énergies renouvelables en 2050, indiquant par là-même la chance que ces avancées seraient pour la santé, l’environnement, l’économie, l’emploi…

Le tracé de ces perspectives de « bon sens » sont l’oeuvre de l'association Négawatt, collectif unique en son genre d’ingénieurs et d’experts des questions de l'énergie, qui publie son analyse prospective et ses propositions pour une transition du modèle français (www.negawatt.org et livre à paraître fin janvier). Ce nouveau scénario Négawatt (le précédent datait de 2003, actualisé en 2006) promet de devenir la référence incontournable au cours de la période électorale à venir, sur lequel les candidats à la présidentielle comme aux législatives auront à se prononcer.

Que nous apprennent Yves MARIGNAC et les experts de Négawatt ?

D'abord, que le problème c'est de repenser nos usages de l'énergie. Le scénario part des principaux besoins en énergie (chauffage, mobilité, éclairage, appareils électriques) transposés par secteur d’activité (habitat, tertiaire, transports, industrie et agriculture), cherchant dans chaque cas la meilleure solution énergétique. L'étude de cette consommation finale dévoile un énorme « gisement d'économie d'énergies ». Alliée à l’efficacité par les progrès technologiques sur les appareils, cette sobriété permet de passer, de 3000 térawattsheures (TWh) aujourd’hui, à moins de 1000 TWh en 2050 pour un meilleur service à la population et à la société.

Actuellement, pour 100 kWh produits, une centrale thermique (nucléaire, …) en utilise 15 et en rejette, dans l’air et dans l’eau, 57 sous forme de chaleur ; en ajoutant les pertes dans le réseau, ce sont les trois quarts de l’énergie produite qui sont perdus. Rappel que le nucléaire, en France, c’est 75% de l’électricité, mais 16% de l’ensemble des énergies. Les fondamentaux du scénario : priorité aux énergies de flux (renouvelables), face aux énergies de stocks (épuisables : charbon, pétrole, uranium, …) ; réalisme technologique permettant sobriété et efficacité ; développement soutenable (réduction de l’ensemble des risques). L’objectif : l’autosuffisance énergétique.

Yves MARIGNAC passe ensuite en revue les différents secteurs de consommation d’énergie (bâtiment, transports, industrie, agriculture), avec, dans chaque cas, les apports (chiffrés) de la sobriété, de l’efficacité, des énergies renouvelables en substitution aux énergies fossiles et fissiles.

Basé sur des calculs scientifiques assurant un équilibre énergétique en permanence, illustré par la projection de documents très clairs commentés avec précision et conviction, cette présentation a entraîné l’adhésion d’un public attentif et avide de savoir. Un regret : le manque de temps pour les nombreuses questions (la salle devait être libérée pour 21h).

Yves MARIGNAC ayant proposé de continuer à l’extérieur, le dialogue s’est poursuivi pour une partie du public pendant une demi-heure devant l’Espace Conférence du Centre Mendès France.

Les associations organisatrices apprécient que des collectivités locales (GRA, …) envisagent à leur tour d’inviter l’association NégaWatt à présenter prochainement son projet.

 

 

(1) Attac en Roannais, Cercle Condorcet, Entrepote, Femmes pour la Paix, Madeleine Environnement, Confédération paysanne, FSU, UL Solidaires et SUD Santé-Sociaux

Contact : Attac en Roannais, 18 rue Cadore, 42300 ROANNE – roannais@attac.org - www.local.attac.org/roannais

 

(2) Yves MARIGNAC, responsable à l’association « négaWatt » et l’un des artisans de ce scénario, est directeur de Wise-Paris, structure indépendante d'information, d'étude et de conseil sur les questions de nucléaire et d'énergie.

Il a fourni des services d'expertise et de conseil à la Commission national du débat public (notamment sur le projet de l'EPR), au Parlement européen, au CNRS, à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), au Ministère français de l'environnement, au WWF ou Greenpeace, etc.

Il a produit ou coordonné de nombreuses publications notamment dans les domaines du risque nucléaire, des déchets nucléaires, de la planification électrique, des politiques énergétiques et des scénarios énergétiques à long terme.

 

Publié dans Le nucléaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article