Une entreprise du nucléaire fait faillite, la collectivité devra gérer les déchets radioactifs

Publié le par mablysansnucleaire

dechets-radioactifs La délinquance du mois d'août a encore frappé ! Une entreprise à problème met la clef sous la porte et la collectivité devra gérer le passif.

Ca se passe à Fleurus en Belgique, mais la résonance est forte avec les craintes exprimées par rapport au projet BCSN à Bonvert : il s'agit de radioactivité.

L'entreprise (filiale d'un grand groupe américain) se déclare en faillite, elle disparaît mais laisse ses déchets radioactifs dans ses locaux.
L'organisme belge de gestion des déchets nucléaires estime qu'il faudra 5 à 7 ans et 50 millions d'euros pour dépolluer.
Les syndicats avaient tiré la sonnette d'alarme il y a plusieurs mois car ils estimaient que l'entreprise organisait sa faillite après avoir vidé les comptes.
A noter qu'il s'agit précisément d'une société dédiée à la médecine nucléaire, ce qui renvoie bien sûr aux propos prêtés par le Pays Roannais à Christian Avocat le 19 juillet dernier.
Qu'il soit "classique" ou "médical" le nucléaire n'est jamais anodin.

Que les industriels soient belges, américains ou français, il arrive que certains se comportent en délinquants (et soient assez rusés pour rester impunis).
Les pratiques de Bouygues Construction sur le chantier de l'EPR à Flamanville n'ont-elles pas défrayé la chronique l'an dernier ? (malfaçons diverses et variées, emplois non déclarés, main-d'oeuvre sous-qualifiée et sous-payée, etc.)
Quant à sa filiale Bouygues Construction Services Nucléaires, dirigée par un PDG qui renie sa parole en se dérobant au dernier moment face à un simple débat public...

 


Article rtb.be du 14 Août 2012 :


Des déchets radioactifs abandonnés à Fleurus: deux personnes irradiées


Une entreprise américaine en faillite a abandonné des déchets radioactifs à Fleurus. Les conditions de stockage et la sécurité du site sont déplorables. Pour l'agence nucléaire, le danger est limité. Le traitement des déchets débutera mi-septembre, l'assainissement des lieux devrait durer plusieurs années.


La société américaine de médecine nucléaire Best Medical a abandonné, après sa faillite en mai dernier, des déchets radioactifs dans ses locaux de Fleurus. En juillet dernier, le bâtiment de Fleurus a été inspecté. Le rapport fait état d'une pagaille sans nom, de sacs empilés par dizaines et portant le sigle nucléaire. Lors de la visite des autorités de contrôle, deux contrôleurs ont été légèrement irradiés. Ils étaient chargés de faire l'inventaire dans cette ancienne société de médecine nucléaire. "Il y a des déchets de toute sorte. Des déchets liquides, dans des sacs plastiques. Cela doit être évacué le plus rapidement possible", a expliqué Willy De Roovere, directeur général de l'agence fédérale de contrôle nucléaire.

 

Ils ont trouvé du strontium 90

A leur arrivée, les deux hommes sont tombés sur un désordre indescriptible. Ils ont trouvé 16 bouteilles de Strontium 90. Deux de ces bouteilles étaient carrément inaccessibles en raison de leur niveau de radioactivité. Il y avait également 180 sacs de déchets contenant du strontium 90. Il s'agit d'un produit de fission, c'est-à-dire issu d'explosions atomiques ou de réacteur nucléaire. A forte dose, ce produit se substitue au calcium dans les os.

 

On n'en est pas là, mais l'IRE, institut de radioéléments, tire la sonnette d'alarme. Les produits ont été laissés à l'abandon, dans des salles non adaptées, c'est-à-dire qu'on peut y accéder sans vêtement de protection. L'institut a adressé une lettre recommandée à la société américaine qui a été mise en demeure de se conformer aux exigences de sûreté.

 

Pas de panique

Si le terme "radioactif" peut faire peur, l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) a tenu à rassurer la population, qui ne court aucun danger, comme expliqué à la journaliste de Bel RTL, Miri Huyse. Par contre, il va falloir assainir les lieux rapidement. Un processus d'évacuation des déchets est prévu très prochainement. "Il faut les enlever le plus rapidement possible. Certains déchets plus rapidement que d'autres. S'il y a un risque de charge thermique d'incendie, il faut vite les éliminer", a poursuivi Willy De Roovere.


Source : http://www.rtl.be/info/votreregion/hainaut/899628/des-dechets-radioactifs-abandonnes-a-fleurus-deux-personnes-irradiees

 

Articles en relation sur www.rtl.be :

Info de l’AFP reprise par des sites de presse en France :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/08/14/une-societe-en-faillite-abandonne-des-dechets-nucleaires-en-belgique_1746071_3244.html

http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/belgique-des-dechets-radioactifs-abandonnes-par-une-societe-en-faillite_1149468.html

http://www.actu-environnement.com/ae/news/abandon-strontium-dechets-radioactifs-16394.php4


Sur des sites de presse en Belgique :

http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-08-14/7-m-de-dechets-radioactifs-abandonnes-chez-bmb-fleurus-931967.php

http//www.lavenir.net/regions/6220_fleurus/index.aspx?postcode=6220

http://www.levif.be/info/actualite/belgique/fleurus-un-danger-radioactif/article-4000162427107.htm

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/755168/une-entreprise-abandonne-des-dechets-radioactifs-a-fleurus.html

http://www.lanouvellegazette.be/483289/article/regions/charleroi/2012-08-14/traitement-des-dechets-radioactifs-a-fleurus-la-region-wallonne-paiera-pendant-p

Publié dans Le nucléaire

Commenter cet article