La Bulgarie abandonne un projet de centrale nucléaire

Publié le par mablysansnucleaire

Le 28 mars dernier, le gouvernement bulgare a officiellement annoncé l’abandon du projet controversé de centrale nucléaire de Belene, dans le nord de la Bulgarie.

En 1992, le projet avait été une première fois annulé pour des raisons tant économiques qu’environnementales et sécuritaires. En effet, la centrale devait être construite dans une zone sismique, à 14 kilomètres du village de Svishtov où 120 personnes périrent en 1977 dans un tremblement de terre.

Malgré cela, en 2007, la Commission européenne avait donné son accord à la construction de la centrale de Belene, alors prévue pour être opérationnelle en 2013. Elle devait s’implanter à une centaine de kilomètres de la centrale de Kozlodoui, dont seulement deux des six réacteurs étaient encore autorisés à fonctionner en 2007.


L’aval délivré par la Commission a permis au gouvernement bulgare de partir à la recherche de financements.

S’intéressant aux projets internationaux controversés bénéficiant de financements de banques françaises, un rapport des Amis de la Terre paru en 2008 révélait ainsi que BNP Paribas avait octroyé un prêt de 250 millions d’euros au projet de Belene, en 2007.

En novembre 2008, un communiqué d’AREVA annonçait la signature d’un accord entre le Consortium AREVA NP - Siemens Belene (CARSIB) et la société russe Atomstroyexport (ASE). Cette dernière était alors chargée de fournir deux réacteurs à eau pressurisée à l’électricien bulgare Nationalna Elektricheska Kompania (NEK) en vue de la centrale de Belene.  


En janvier 2010, la banque française décidait toutefois de mettre fin au contrat qui la liait à NEK. Dès lors, ce retrait, de même que les risques liés au projet et l’opposition générale à sa réalisation découragèrent peu à peu d’autres investisseurs potentiels.

© Cécile Cassier

 

Plus de détails dans le communiqué des Amis de la Terre :

http://www.amisdelaterre.org/Victoire-des-ecologistes-contre-le.html

Publié dans Le nucléaire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article