Législatives : comment se positionnent les candidats sur le dossier BCSN ?

Publié le par mablysansnucleaire

Le Collectif a contacté 8 des 10 candidats aux législatives de la 5ème circonscription de la Loire (1) pour leur rappeler les risques associés au projet BCSN et leur demander de prendre position :

en tant que candidat aux législatives êtes-vous favorable ou opposé au projet de Bouygues nucléaire à Mably Bonvert ?

 

Lire le courrier adressé aux candidats

 

 

Nous rendrons compte des réponses –ou des refus de réponses- des candidats le 5 juin sur ce site et par voie de presse.

 

 

 (1) Y. Nicolin UMP, L. Déroche PS, J.P. Loire Front de Gauche, Alibert EELV, M. Agrafeil FN, G. Dumas POI, E. Roche LO, J.F. Vial Alliance centriste. Non contactés : Pascal Chrétien et Yonnel Lévy car sans adresse postale ou électronique. Yonnel Lévy nous a contacté spontanément pour nous transmettre sa réponse.

Commenter cet article

Maurice 02/06/2012 12:57


Sans doute aurait-il été bon d'ajouter à cette question aux candidats un petit texte montrant que l'on peut faire autrement pour produire de l'électricité qu'avec du nucléaire, et que celà ne
coûte pas plus cher.

http://energeia.voila.net/electri/taux_nucle_prix.htm

C'est bien entendu le prix hors taxes qui représente les coûts de production, car les taxes sont très diverses et pour différents usages selon les pays.

Au passage, l'Allemagne produit plus d'électricité avec les renouvelables qu'avec le nucléaire.

Yonnel Lévy 01/06/2012 14:12


Bonjour,


Il est dommage que vous n'ayez pu me contacter directement. La chose est désormais réparée.


Je suis bien entendu opposé au projet de Bouygues nucléaire à Bonvert.


Je me permet de joindre les éléments de notre programme qui concerne l'écologie - sur notre site  : http://legislatives.partipirate.org/2012/notre-programme/


Favoriser les alternatives au nucléaire et les énergies renouvelables



Nous souhaitons inciter l’ensemble des acteurs – collectivités locales et entreprises comme citoyens – à mettre en place des systèmes de production d’électricité alternatifs au nucléaire. Ces
alternatives doivent être réfléchies au cas par cas et adaptées à chaque région, domaine ou habitation, et ne doivent pas être encouragées à l’excès : leur effet sur l’environnement doit être
pris en compte.


Promouvoir les sources d’énergies sans lobbys



Certaines sources d’énergie, comme la géothermie, ne sont pas (ou peu) mises en avant par les grands groupes distribuant l’énergie. Des pistes, comme l’exploitation de la géothermie, doivent
donc être creusées et leur accès facilité pour le public. L’impact de ces solutions sur l’environnement devra également être pris en compte, notamment en cas de déploiement important.


Cordialement, Yonnel Lévy !