Projet Bouygues nucléaire: quels sont les risques ?

Publié le par mablysansnucleaire

Le projet : installation à Mably-Bonvert d’une "base chaude", atelier de maintenance et d’entreposage de matériels ayant servi à l’entretien, au nettoyage, à la réparation au coeur des centrales nucléaires, en zone radioactive contaminante, et éventuellement à la déconstruction de celles-ci.

 

L ’ entreprise : BCSN, filiale de Bouygues la multinationale du CAC 40, dont le PDG, Thomas CHAUVEAU, déclarait à propos des centrales nucléaires que "la déconstruction doit coûter le moins cher possible". On ne peut évoquer Bouygues Construction sans penser à ses dysfonctionnements, à ses manquements à la sécurité et à ses malfaçons dans la construction de l’EPR à Flamanville...

BCSN qui, après avoir adressé début février 2011 un dossier vide au Grand Roanne et à la CRIIRAD, a transmis à l’ASN, le 10 février 2012, un dossier de demande d’autorisation "ni complet, ni suffisamment détaillé", insuffisant sur "les risques radiologiques aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du site, sur l’homme et l’environnement, en fonctionnement normal et en cas d’incendie (...)"(1)

 

Les risques : Est-il acceptable de créer à Bonvert (ou ailleurs) une nouvelle zone susceptible d’émettre des effluents radioactifs dans l’air et dans l’eau ? Est-il acceptable de transporter, aller et retour, sur des centaines de km, ces matériels contaminés, de toutes les centrales nucléaires de France ? De telles installations ne doivent-elles pas se faire au plus près des lieux à réparer ou à démanteler pour limiter au maximum les transports et éviter la dispersion de la contamination ?

 

La certitude : Une telle installation transformerait le site vierge de Bonvert en zone polluée par la radioactivité, inutilisable, friche radioactive pour des milliers d’années... Allons-nous faire "ce cadeau" à nos enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants... ?

 

BCSN : Bouygues Construction Services Nucléaires

CRIIRAD : Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité

ASN : Autorité de Sûreté Nucléaire

(1) : extrait de la réponse

Commenter cet article